Le livret de caisse d'épargne (1818-2008) - Une "passion" française eBook

Galabria.be Le livret de caisse d'épargne (1818-2008) - Une
Aujourd'hui remplacé parle Livret A banalisé après une carrière plus que centenaire, le livret de Caisse d'épargne est l'instrument financier le plus ancien et le plus connu des Français. Son lancement en 1818, à Paris, à l'ouverture de la première Caisse d'épargne française, correspond à une volonté d'initier, dans une optique de prévoyance, les populations laborieuses au geste du dépôt en banque, à une époque où n'existent ni système de protection sociale ni titre d'épargne accessible au plus grand nombre. Cette fonction dure encore au XXe siècle, même si le livret est devenu un véritable instrument de placement présent progressivement dans la plupart des patrimoines. Au point de susciter l'intérêt des établissements bancaires et mutualistes qui convoitent les valeurs et les privilèges attachés au livret de Caisse d'épargne, avant de réclamer ouvertement à la fin du XXe siècle le droit de le distribuer. Cette bataille autour du livret de Caisse d'épargne s'est achevée août 2008 avec l'institution du Livret A banalisé tenu en compte, c'est-à dire distribué par toutes les banques et géré par simple relevé d'opérations. À la croisée de l'histoire culturelle et politico-financière, cet ouvrage retrace l'histoire du livret de Caisse d'épargne depuis sa mise en service par la Caisse d'épargne de Paris en 1818 jusqu'à son extinction au profit du Livret A banalisé en 2008.
INFORMATION
DATE DE PUBLICATION 2012-Dec-14
ISBN 9782717864328
AUTEUR Séverine de Coninck
TAILLE DU FICHIER 10,88 MB

Où puis-je lire gratuitement le livre de Le livret de caisse d'épargne (1818-2008) - Une "passion" française en ligne ? Recherchez un livre Le livret de caisse d'épargne (1818-2008) - Une "passion" française en format PDF sur galabria.be. Il existe également d'autres livres de Séverine de Coninck.

Référence(s) : Séverine de Coninck, Le Livret de Caisse d'épargne (1818-2008).Une « passion » française, Paris, Economica, coll. « Économies et Sociétés contemporaines », 2012, 410 p.

LIVRES CONNEXES